Blog
Comment créer une marque personnelle forte grâce au personal branding ?

Comment créer une marque personnelle forte grâce au personal branding ?

Andréa Bensaid, Eskimoz CEO
Andréa Bensaid
22/05/24
Personal Branding

Et si chacun(e) devenait sa propre marque ? Dans l’écosystème professionnel de ce début de XXIe siècle, l’image que l’on renvoie a des répercussions majeures sur son succès auprès du public, des prospects, des partenaires ou des recruteurs.

Il ne s’agit plus seulement de maîtriser sa réputation en ligne ou de modérer ses propos sur les réseaux sociaux, mais bel et bien de s’appuyer sur son image personnelle pour se distinguer de la masse.

C’est ce que l’on appelle le personal branding : se mettre en avant en tant que personne, parler de soi, et savoir « se vendre ».

À travers le branding personnel, vous devenez votre meilleur atout pour gagner en visibilité et en notoriété, et pour trouver plus facilement des clients, des followers, ou un emploi – un avantage indéniable à l’ère du tout-digital. 

Mais comment ça marche ? Quelles sont les clés pour créer une marque personnelle forte, séduisante et mémorable ?

C’est quoi, le personal branding ? Une définition simple


Le personal branding désigne le fait de travailler son image de marque personnelle.

Il s’agit d’une pratique marketing dont l’objet est de communiquer sur sa personne et toutes ses composantes (savoir-faire et savoir-être, qualités humaines, expériences, centres d’intérêt, talents et compétences) en employant les mêmes leviers que l’on utilise habituellement pour parler d’un produit, d’un service ou d’une entreprise.

Dans le personal branding, c’est donc l’individu qui est mis en valeur, et non une personne morale, une équipe ou une communauté – Steve Jobs plutôt que Apple, Elon Musk plutôt que Tesla, Cristiano Ronaldo plutôt que le club de football au sein duquel il évolue.

Par le biais de cette pratique, on s’attache à gérer sa notoriété et sa réputation personnelles en véhiculant une identité authentique et distinctive, dans le but d’influer sur l’image perçue par les tiers et de se faire (re)connaître.

Pour le dire en quelques mots, le personnel branding, c’est : l’humain avant la marque.

Le branding pour tous et toutes, ou l’évolution rapide de l’image personnelle en ligne


Peu de temps en arrière, le branding personnel était la chasse gardée des personnalités publiques, dont la notoriété a toujours été un argument de vente en soi : artistes, sportifs, politiques, capitaines d’industrie, etc.

Néanmoins, ces dernières années, l’usage de cette forme de communication s’est étendu à tous et toutes, ainsi qu’à tous les domaines professionnels, de manière concomitante à l’émergence et au développement du web 2.0 (l’Internet de l’interactivité entre les personnes et de la production participative).

En pratique, chacun(e) est en position de valoriser sa personnalité et de devenir sa propre marque.

D’une certaine façon, le personal branding est devenu l’un des éléments essentiels d’une carrière réussie.

La propagation du chômage de masse, la disparition de nombreux métiers manuels, la mondialisation et ses conséquences (délocalisation et inégalités salariales) sont également en cause dans la démocratisation du branding : celui-ci devient un levier de différenciation dans un environnement du travail où la concurrence est toujours plus féroce.

Aujourd’hui, ce type de branding est utilisé avec beaucoup de succès par trois profils de personnes :

  • Les entrepreneurs qui s’appuient sur leur notoriété pour valoriser leur(s) entreprise(s).
  • Les demandeurs d’emploi qui cherchent à se démarquer afin de décrocher un meilleur poste, ou les salariés qui ambitionnent d’obtenir de nouvelles missions ou plus de responsabilités au sein de leur entreprise.
  • Les freelances qui entendent développer leur visibilité et donner un coup de boost à leur business.

Les objectifs du personal branding


En somme, le but est de se démarquer, alors que les récepteurs potentiels (prospects ou clients, partenaires, internautes, recruteurs…) sont saturés d’informations au point de ne plus savoir où donner de la tête. Or, l’attention étant une ressource précieuse, il est crucial de parvenir à la capter et à la retenir. Cela, grâce à sa marque personnelle.

Ainsi, dans le cadre du personal branding, on va chercher à…

  • Se distinguer dans un marché compétitif (cela vaut pour tous les cas de figure : se différencier des autres candidats à un poste attractif, des autres créateurs de contenu sur le web, des autres personnalités publiques cherchant à convaincre la même audience, etc.).
  • Se positionner en tant qu’expert dans son domaine de prédilection.
  • Valoriser son expertise, son savoir-faire, ses compétences.
  • Booster sa notoriété personnelle et se construire une réputation positive (afin de générer plus de trafic, d’engagement ou de conversion ; ou simplement pour vendre plus).
  • Développer son réseau professionnel et/ou faire grandir sa communauté digitale.
  • Communiquer efficacement sur la marque ou l’entreprise que l’on représente, sur des produits ou des services que l’on cherche à vendre.
  • Gagner en confiance en soi, améliorer son leadership, affiner ses soft skills.

Mais attention, car le personal branding est d’abord un outil. Et comme tout outil, il est nécessaire d’apprendre à s’en servir à bon escient afin de l’employer dans les bonnes conditions et d’en tirer le meilleur parti. C’est ce que nous allons voir maintenant.

Comment construire sa marque personnelle grâce au personal branding ?


Pour utiliser sa marque personnelle, il faut avant tout la construire. À ce titre, il est indispensable de regarder le personal branding comme une démarche marketing à part entière, qui nécessite de bâtir une stratégie exhaustive.

Voici les 8 grandes étapes à suivre pour faire de votre personne une marque forte et incontournable.

1. Définissez votre identité (qu’est-ce qui vous rend unique ?)


Avant de créer et de partager du contenu en votre nom, commencez par définir qui vous êtes et ce qui vous différencie des autres. Pour cela, vous devez identifier vos caractéristiques, vos points forts et faibles, et votre valeur ajoutée. Ce tour d’horizon introspectif peut prendre la forme d’un questionnaire :

  • Comment vous décrire en quelques mots ?
  • Quelles sont vos motivations ?
  • Quelle image souhaitez-vous renvoyer ?
  • Que pouvez-vous apporter à votre audience ?
  • Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?
  • Quelles sont vos valeurs ?
  • Quelles personnes publiques admirez-vous (et pourquoi) ?

Demandez à vos proches, à tous ceux qui vous connaissent bien, de répondre aux mêmes questions en toute honnêteté. Cela vous aidera à délimiter plus facilement votre profil. Il ne vous restera plus qu’à construire votre « personnage médiatique » sur cette base, en tenant compte de tout ce qui fait que vous êtes vous.

2. Restez toujours authentique


Toutefois, prudence : personal branding ou non, votre image de marque doit rester authentique, vraie et franche. L’authenticité doit prendre le pas sur la cohérence du branding, et même sur l’aspect positif de votre identité : ne cherchez surtout pas à être quelqu’un d’autre, à dissimuler vos défauts ou à vous donner des airs qui ne vous correspondent pas.

Le branding personnel n’est pas un concours de beauté, il n’est pas question de vouloir plaire à tout le monde ou de chercher à répondre aux attentes d’un public large. Ce qui compte, c’est votre audience cible et la connexion que vous parvenez à créer avec elle.

Or, la perfection n’est pas attirante : nous apprécions davantage les personnes réelles, avec leurs insuffisances et leurs manquements, que celles qui se dissimulent derrière des apparences fausses.

3. Déterminez votre valeur ajoutée


Un bon personal branding repose en partie sur la valeur ajoutée que vous allez apporter à votre audience. Cette valeur est la réponse à la question : pourquoi choisirait-on de vous suivre, vous plutôt qu’un(e) autre ? C’est ce qui permet de vous différencier du lot commun et de valoriser votre singularité, à travers tout le bien que vous êtes susceptible d’apporter à votre public. Quelques exemples de valeur ajoutée :

  • Une expertise dans un domaine particulier.
  • Un parcours exceptionnel ou singulier.
  • Une niche spécifique (commerciale, culturelle, intellectuelle, sportive…).

En somme, tout dépend de votre spécialité, de ce que vous cherchez à communiquer et de l’audience à laquelle vous vous adressez. Ce qui nous amène directement au sujet des objectifs.

4. Définissez les objectifs de votre branding


Nous le disions plus haut : il faut considérer le personal branding comme une stratégie marketing en soi. Comme pour toute démarche marketing, il est donc nécessaire de se fixer des objectifs à atteindre.

Ceux-ci doivent être SMART : Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporellement définis. Il peut s’agir de trouver un emploi, d’obtenir un nombré donné d’abonnés sur un réseau social, de générer X leads par trimestre, etc.

Pourquoi est-ce indispensable ? Pour deux raisons :

  • D’une part, vous devez savoir où vous allez. C’est à partir des objectifs fixés que vous pourrez déterminer la marche à suivre pour les atteindre : contenus à créer, canaux de communication à exploiter, messages à faire passer.
  • D’autre part, c’est en disposant d’objectifs clairs que vous serez en mesure de mesurer votre progression (à l’aide des KPIs pertinents), de comprendre où vous en êtes, et d’estimer le chemin qu’il vous reste à parcourir.

5. Délimitez clairement votre audience cible


À qui voulez-vous parler
par le biais de votre personnel branding ? Les cibles d’une campagne marketing peuvent entrer dans différentes catégories : prospects ou clients, recruteurs, partenaires, futurs associés, lectorat, auditoire, etc.

À vous de dresser le portrait de votre audience idéale. Cela vous aidera à définir les actions de communication à mettre en place pour attirer son attention, mais aussi à choisir les canaux pertinents pour parler avec elle – emailing ou publicités en ligne ? Instagram ou TikTok ?

N’essayez pas de vous adresser à tout le monde à la fois : vous risquez d’être inaudible ! Mieux vaut être tranché(e) et sélectionner une cible de niche, avec un fort potentiel de conversion.

N’ayez pas peur d’être polarisant(e) ou, pour reprendre l’excellente analogie de Michaël Aguilar, d’être « glace à la pistache » (détestée par beaucoup, adorée passionnément par certains) plutôt que « glace à vanille » (aimée modérément par tout le monde, donc choisie par défaut et non par conviction).

6. Choisissez vos formats de contenu et vos supports de communication


Le personal branding désigne à la fois la construction d’une identité forte et la diffusion efficiente de cette image sur le web. Il s’agit donc d’identifier les formats de contenu qui vous conviennent aussi bien que les supports grâce auxquels vous allez pouvoir communiquer avec votre audience.

Ici, il est fondamental de capitaliser sur vos forces, sur ce que vous savez (et aimez) faire. Vous n’avez aucune appétence pour la vidéo ? Préférez le texte, la photographie ou le podcast. Vous n’êtes pas doué(e) pour l’écriture ? Lancez-vous sur YouTube.

Bien sûr, ce sont seulement des exemples caricaturaux : vous pouvez savoir/aimer tout faire, mais privilégier un format plutôt qu’un autre, parce qu’il correspond plus aux attentes de votre public ou parce qu’il s’accorde mieux au message à faire passer.

Les supports de communication sont tout aussi important. Cela englobe plusieurs choses :

  • Les plateformes digitales que vous allez utiliser (site web, blog, réseaux sociaux…).
  • Votre identité visuelle à décliner partout (logo, couleurs, typographie…).
  • Vos outils marketing (publicités en ligne, cartes de visite, flyers, publications sponsorisées, référencement naturel…).

7. Racontez votre histoire (les bénéfices du storytelling)


Votre marque personnelle est aussi définie par votre histoire. Celle-ci est constituée des grandes étapes de votre existence, depuis un point de source (par exemple : lorsque vous avez pris conscience de la nécessité de créer votre entreprise pour répondre à un besoin) jusqu’à la personne que vous êtes aujourd’hui.

Pour raconter cette histoire, vous devez actionner les leviers du storytelling : un ensemble de techniques qui visent à capter et à maintenir l’attention, mais aussi à séduire, passionner, convaincre, et à permettre à l’audience de s’identifier à vous.

Le contenu de votre histoire ne regarde que vous : chacun(e) a des péripéties différentes à rapporter, ainsi qu’une manière distincte de le faire. Notre seul conseil, c’est de rester authentique : storytelling ne veut pas dire mythomanie !

L’amplification est une chose, le mensonge en est une autre. Gardez à l’esprit que les internautes sont doués pour démasquer les affabulateurs, et que votre personal branding ne se remettrait sans doute pas d’un tel soufflet.

8. Adoptez un rythme de publication régulier


Le branding personnel est comme tout autre marketing : il s’entretient. Une fois que vous avez réuni une communauté autour de vos publications, il est crucial de la garder attentive en postant des contenus de façon régulière.

Adoptez un rythme de publication et respectez-le, en veillant à l’accorder à vos moyens et à votre inspiration. Mieux vaut publier moins souvent, mais le faire mieux !

Il est tout aussi important de rester constant(e) dans votre communication, qu’il s’agisse des supports employés ou des thèmes abordés. Vous vous êtes fait connaître comme expert(e) en matière d’intelligence artificielle ou de publicité digitale ?

Vous risquez fort de perdre une partie de votre audience en publiant soudainement des contenus à propos de la pêche à la truite ou de votre passion pour le modélisme. Faites en sorte que l’on associe votre nom à une expertise spécifique, ou à un champ de compétences en particulier.

Le personal branding se bâtit progressivement, au fil des mois et des années : on ne crée pas une identité forte en un claquement de doigts.

C’est une stratégie qui s’édifie sur le long terme et qui nécessite d’avoir une présence continue sur le web, notamment sur les réseaux sociaux.

Enfin, n’oubliez pas une chose : le plus difficile, ce n’est pas de construire votre image de marque personnelle, mais de l’entretenir, de la faire exister, et de la renforcer !

Épisodes

32 Épisodes

S’abonner au podcast

Recevez mes derniers podcasts directement dans votre boîte mail.

@
Abonnez-vous