Blog
Quand publier sur LinkedIn ? Nos conseils pour booster votre taux d’engagement !

Quand publier sur LinkedIn ? Nos conseils pour booster votre taux d’engagement !

Andréa Bensaid, Eskimoz CEO
Andréa Bensaid
8/09/23
Quand publier sur LinkedIn ?

LinkedIn est le réseau social de référence pour les professionnels, avec 27 millions d’utilisateurs en France (et près d’1 milliard dans le monde). C’est la plateforme privilégiée pour développer votre notoriété, renforcer et étendre votre réseau, construire une communauté, et vous imposer comme un leader dans votre secteur d’activité.

Mais pour atteindre ces objectifs, encore faut-il que vos publications touchent leurs cibles. En tant qu’utilisateur, vous vous demandez sans doute quels sont les meilleurs moments pour poster sur ce réseau, afin qu’un maximum de personnes puissent voir vos contenus et interagir avec. Quand publier sur LinkedIn ? Que disent les experts ? Et comment forger votre propre planning éditorial, adapté à vos objectifs comme à vos audiences ?

Publier au bon moment sur LinkedIn : pourquoi c’est essentiel ?

La réponse est simple : parce qu’il est indispensable de poster vos contenus lorsque votre audience est en ligne, réceptive, et réactive. C’est la condition sine qua non pour que les utilisateurs voient vos publications, et qu’ils soient dans le bon état d’esprit pour interagir avec elles – liker, commenter ou partager.

De fait, le fonctionnement des réseaux sociaux repose sur un mécanisme élémentaire : plus une publication génère d’engagement, et plus elle a de chances d’être mise en avant sur le feed. C’est en quelque sorte une prime au vainqueur. Or, même si les posts LinkedIn ont une durée de vie plus longue que sur d’autres plateformes sociales (12 heures en moyenne, ce qui laisse amplement le temps de les voir), il y a une astuce à prendre en compte : l’algorithme est sensible au délai écoulé entre la mise en ligne du contenu et les interactions générées. Autrement dit, un post est valorisé lorsqu’il suscite des réactions dans les minutes qui suivent sa publication. Ce qui suppose d’identifier avec précision les créneaux les plus propices pour poster.

La question « Quand publier sur LinkedIn ? » en revient donc à se demander la chose suivante : à quel moment mon audience cible est-elle 1) présente sur la plateforme, 2) attentive aux contenus, et 3) susceptible de réagir à ma publication ?

Quel est le moment idéal pour poster sur LinkedIn ?

Sur les réseaux sociaux, il est recommandé de publier avec régularité, aussi bien en semaine que durant le week-end. Mais qu’en est-il sur LinkedIn ? De nombreuses études ont été menées pour déterminer quels jours (et quels créneaux horaires) sont les meilleurs pour toucher une population essentiellement constituée de professionnels qui, pour beaucoup d’entre eux, sont susceptibles d’utiliser la plateforme dans le cadre de leurs activités.

Alors, quand publier sur LinkedIn ? Nous allons voir que, pour l’essentiel, les experts tombent à peu près d’accord sur les créneaux les plus adaptés.

  • Pour LinkedIn, le créneau idéal est le suivant : du mardi au jeudi, entre 10h et 12h.

  • Pour HubSpot : le lundi, le mercredi et le jeudi, entre 9h et 15h idéalement.

  • Pour Oberlo : du mardi au jeudi, entre 10h et 11h.

  • Pour Sprout Social : du mardi au jeudi, entre 10h et 12h.

  • Pour Buffer : le mercredi vers 15h, le jeudi entre 9h et 11h, et le vendredi entre 11h et 13h.

  • Enfin, Content Studio s’est intéressé au taux d’engagement par jour. Son analyse révèle que les utilisateurs interagissent essentiellement durant la semaine, avec un pic le mardi. Durant le week-end, ils se contentent de consulter les contenus – avec un taux d’interaction bien moindre.

Synthèse : les meilleurs moments pour publier sur LinkedIn

Que peut-on retenir de ces différentes études, en faisant une moyenne des informations prodiguées, pour savoir quand publier sur LinkedIn ?

  • Que le meilleur moment est en semaine, les jours les plus propices étant le mardi, le mercredi et le jeudi.
  • Que le lundi et le vendredi sont considérés, par de nombreux experts, comme de mauvais jours pour poster pendant la semaine. Le lundi est généralement consacré à la planification des tâches pour les jours à venir, à la lecture des messages reçus durant le week-end, à l’organisation de réunions, etc. – ce qui laisse peu de temps pour les réseaux sociaux. Quant au vendredi, c’est très souvent une journée dédiée à la clôture des tâches et des dossiers en cours. En outre, ce jour-là, les professionnels ont plutôt tendance à consacrer leur temps libre à du divertissement et à la préparation de leur week-end.
  • Que le taux d’engagement est plus élevé en semaine, et plus spécifiquement en début de semaine.
  • Que le samedi et le dimanche (ainsi que les jours fériés) sont à éviter en toutes circonstances. Ce sont des jours « off » pour la plupart des entreprises.
  • Que les plages horaires les plus pertinentes couvrent grosso modo la journée de travail (de 9h à 18h) et les créneaux réservés aux trajets entre le domicile et le bureau (de 7h à 9h et de 18h à 20h). L’explication est simple : le réseau étant utilisé par beaucoup de professionnels dans le cadre de leurs activités (recruteurs, commerciaux, entrepreneurs…), il est consulté abondamment pendant les horaires de travail. Avec une préférence pour la fin de matinée – entre 10h et 13h.
  • Que les heures de nuit sont des périodes mortes pour publier sur LinkedIn. Les posts mis en ligne sur ce créneau seront irrémédiablement perdus dans le feed du matin.

Quand publier sur LinkedIn ? Établissez votre propre planning éditorial

Est-ce à dire que nous savons maintenant quand publier sur LinkedIn pour générer de l’engagement à coup sûr ? Pas tout à fait. Ces résultats ne constituent que des moyennes issues des données d’un très grand nombre d’entreprises et d’utilisateurs, mais ils ne correspondent pas nécessairement à la réalité de chacun et chacune.

Pour savoir quand publier sur LinkedIn dans le cas particulier d’un professionnel ou d’une entité donnée, il faut tenir compte de deux paramètres : le secteur d’activité et l’audience ciblée. Cela veut dire que, dans l’absolu, il n’y a pas de créneau idéal pour poster sur le réseau : chaque entité doit mettre en place son propre planning éditorial en menant ses propres tests.

Des créneaux différents en fonction du secteur d’activité

Sprout Social donne quelques exemples intéressants en tenant compte du domaine d’activité pour évaluer le taux d’engagement par jour. On peut ainsi découvrir que les « meilleurs moments » diffèrent selon que l’on exerce dans le secteur de la santé (du lundi au vendredi, une grande partie de la journée), dans celui des médias (mercredi vers 11h et jeudi vers 9h) ou dans celui du tourisme (mardi et mercredi entre 9h et 13h, le jeudi vers 10h et 14h).

Mener des tests pour identifier les meilleurs moments

Dans ces conditions, comment déterminer les bons créneaux pour poster sur LinkedIn et générer un maximum d’engagement ? Pour y parvenir, il est nécessaire de prendre en compte les habitudes de son audience, puis d’analyser le nombre d’interactions à différents moments de la semaine et de la journée. Dans ce but, on doit mettre en place une batterie de tests rigoureux :

  • Choisir un jour et publier un contenu toutes les semaines, pendant un mois, à des heures différentes de la journée.
  • Changer de jour et réitérer.
  • Ajuster la stratégie en fonction des résultats.

Ces tests visent à répondre à des questions comme : quel jour est le plus propice ? À quelle heure un post est-il susceptible de provoquer des réactions ? Etc. Bien entendu, cela suppose avant tout de bien connaître son public cible (en fonction du secteur d’activité) et de s’adapter à ses contraintes, comme on peut le voir sur les exemples prodigués par Sprout Social : tout le monde n’organise pas sa journée de travail de la même manière, et ce qui marche pour les uns peut échouer pour les autres.

Une bonne façon de faire consiste à identifier des profils pertinents qui cartonnent dans votre domaine, à déterminer les journées et les heures privilégiées pour publier leurs posts, puis à analyser avec soin le volume des interactions. Inspirez-vous de ces données pour établir votre propre planning éditorial.

Cela permet non seulement de savoir quand publier sur LinkedIn (à quel moment la cible est-elle présente, réceptive et réactive ?), mais aussi de déterminer les résultats que l’on peut raisonnablement attendre d’une publication à tel ou tel moment.

Attention : si votre cible est installée à l’étranger, pensez aussi à intégrer, dans votre analyse, l’éventuel décalage horaire. Lorsqu’il est midi à New York, il est 18h à Paris !

Poster sur LinkedIn : à quelle fréquence doit-on publier ?

Au-delà des jours et des heures de publication, il est possible d’envisager la question « quand publier sur LinkedIn » suivant un autre angle : à quelle fréquence faut-il le faire ?

LinkedIn préconise aux utilisateurs de poster 5 fois par semaine, pour des résultats tangibles. Mais, là encore, ce n’est qu’une recommandation basée sur des données issues d’entités diverses. Pour déterminer la bonne fréquence de publication, vous devez vous fier à votre audience ainsi qu’aux objectifs de votre stratégie marketing, puis mener des tests adéquats.

Sur un plan purement technique, rien n’empêche de poster sur LinkedIn tout au long de la journée, toutes les 10 ou 15 minutes. Évidemment, ce n’est pas là une stratégie viable : un trop-plein de publications risque de lasser votre public, de provoquer son désintérêt, puis son agacement, enfin son désengagement. En outre, vos posts ont toutes les chances de se cannibaliser les uns les autres. À cela, il faut ajouter que l’algorithme donne la priorité aux contenus à forte valeur ajoutée qui génèrent de l’engagement – un niveau de qualité impossible à atteindre lorsqu’on publie trop souvent.

Tout cela pour dire qu’il vaut mieux préférer la qualité à la quantité, et publier entre 1 et 5 fois par semaine. C’est une bonne façon de garder vivace l’intérêt de son réseau sans risquer de le fatiguer.

Alors, quand publier sur LinkedIn ? Il incombe à chacun·e de répondre à cette question en menant des tests et en établissant un planning éditorial à la fois cohérent, efficient et tenable sur la distance. Le vrai défi, ici, étant de poster du contenu avec régularité et sur le long terme, afin de générer toujours plus d’engagement et de fidéliser votre réseau.

Si vous n’avez pas suffisamment de temps à y consacrer, cela vaut la peine de vous faire accompagner dans cette tâche par un community manager !

Épisodes

31 Épisodes

S’abonner au podcast

Recevez mes derniers podcasts directement dans votre boîte mail.

@
Abonnez-vous