Blog
Que veut dire podcast et comment ça marche ?

Que veut dire podcast et comment ça marche ?

Andréa Bensaid, Eskimoz CEO
Andréa Bensaid
Published 6/04/23
Partagez sur
Que veut dire podcast et comment ça marche ?

Que veut dire "Podcast" ? Définition et fonctionnement du podcast !

Le podcast fait indiscutablement partie du quotidien de nombreuses personnes, alors même que ce format audio n’existait pas 20 ans en arrière. Sa popularité est telle que le terme s’est décliné en verbe : on parle de « podcaster » son émission préférée !

Aujourd’hui, selon Médiamétrie, plus d’un quart des Français écoute régulièrement des podcasts (17,6 millions en 2022, contre 15 millions en 2021 et 10,9 millions en 2019), qu’ils soient issus de grands médias, proposés par les entreprises ou les personnalités publiques, ou créés et diffusés par des amateurs.

Mais qu’est-ce qu’un podcast, exactement ? Que signifie le terme « podcast » ? Comment fonctionne cette technologie ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir au sujet du format audio le plus populaire de ce début de siècle.

Que veut dire podcast ?

Un podcast désigne un contenu audio numérique qu’il est possible d’écouter en ligne (en streaming) ou sur un appareil après l’avoir téléchargé.

Le format naît au début des années 2000, lorsque Adam Curry (programmeur) et Dave Winer (développeur) mettent au point un moyen de diffuser du contenu audio sur le web, le système RSS (Really Simple Syndication). Le premier podcast à voir le jour est une interview enregistrée par Winer avec l’animateur Christopher Lydon, en juillet 2003. Il est suivi par la création d’un logiciel libre dédié à l’écoute d’enregistrements audio, iPodder (plus tard renommé Juice).

Quant au terme « podcast » à proprement parler, son invention découle d’une proposition formulée par le journaliste britannique Ben Hammersley. En 2004, dans un article du Guardian, celui-ci suggère trois appellations possibles pour ce nouveau format audio qui fait le buzz : « Audioblogging ? Podcasting ? GuerrillaMedia ? ». (Il est intéressant de noter que le terme « Audioblogging » renvoie au fait qu’à l’origine, le podcast était considéré comme une nouvelle forme de blog en version audio.)

Le mot « podcasting », qui donnera « podcast », sort rapidement du lot. Il est formé de la contraction des mots « iPod » (du nom du baladeur numérique d’Apple qui permettait d’écouter des fichiers audio) et « broadcast » (qui, en anglais, signifie « diffusion »). L’année suivante, Apple s’approprie le terme et l’intègre à la version 4.9 de son application iTunes –3 000 podcasts sont alors accessibles aux utilisateurs du logiciel de la marque à la pomme.

Podcast, radio, replay – Comprendre la terminologie autour du mot « podcast »

En 2005, dans un communiqué diffusé par Apple, Steve Jobs désigne le « podcasting » comme la « prochaine génération de radio ». Pourtant, le podcast se différencie de la radiodiffusion par une caractéristique essentielle : il n’est pas diffusé en direct, mais enregistré puis proposé à l’écoute par la suite. Une différence qui crée une certaine confusion lorsqu’on évoque la terminologie liée au podcast.

En effet, il faut distinguer :

  • La radio qui fait référence à des émissions diffusées en direct (ou plus tard dans la journée, mais toujours au bon gré du diffuseur).
  • Le replay qui renvoie au fichier permettant d’écouter une émission de radio en différé, à sa guise (on parle aussi de « radio de rattrapage »), et qui fonctionne de la même manière pour la télévision.
  • Le podcast, dit aussi « podcast natif », produit spécifiquement dans l’optique d’être diffusé sur le web, pour une écoute en streaming ou en téléchargement.


Pour autant, le terme « podcast » est régulièrement employé pour désigner du replay audio, donc des émissions qui, après avoir été diffusées en direct, sont proposées en libre accès aux auditeurs pour une écoute différée. À ce titre, dans son enquête annuelle sur la popularité des podcasts, Médiamétrie cite toutes les radios françaises dans sa liste !

Les choses se compliquent encore lorsqu’on sait que les radios produisent aussi des podcasts natifs : des émissions qu’elles ne diffusent pas à l’antenne, mais qu’elles rendent accessibles sur leur site web ou sur des plateformes dédiées.

L’évolution du podcast

Apparu à l’orée des années 2000, le podcast est d’abord – on l’a rappelé plus haut – considéré comme une extension audio du blog, qui connaît alors un succès grandissant. À l’instar de ce dernier, le podcast est d’abord regardé comme un format de niche, traitant de sujets très spécifiques, volontiers réservés aux amateurs de nouvelles technologies. Il faut plusieurs années pour qu’il se développe en recouvrant une grande variété de sujets. On en dénombre aujourd’hui plus de 850 000, avec 30 millions d’épisodes (Medium).

Désormais, le podcast est un espace de liberté absolue dans lequel il est possible de tout dire ou faire, sans obligations de format, de longueur, de style, de fréquence de diffusion ou de niveau de production. Un podcast peut être amateur ou professionnel, indépendant ou diffusé par un réseau, proposé comme standalone (un programme unique) ou sous la forme d’une émission comprenant plusieurs épisodes successifs autour d’un même thème (et parfois diffusée par saisons, comme les séries télévisées).

Un podcast peut être un blog audio, une interview, un débat, un talk-show, un récit fictionnel, une conférence, un reportage, un jeu, une radio libre (avec la participation d’auditeurs), ou encore un livre audio. C’est un format extrêmement flexible qui permet aux diffuseurs de jouer avec les styles et les formes – très loin de ce qu’était le podcast à ses origines. On en trouve aussi dans tous les domaines, depuis la politique jusqu’à la cuisine, en passant par le marketing, le commerce, et les formats « relaxation » qui aident à méditer ou à s’endormir. Il y en a pour tous les goûts.

C’est aussi un format dynamique et démocratique, accessible à tout un chacun. En effet, toute personne disposant d’un ordinateur, d’une connexion web et d’un micro est susceptible de créer son contenu audio et de le diffuser auprès du plus grand nombre. C’est pourquoi il est aujourd’hui utilisé à la fois par les particuliers et les entreprises, par les médias traditionnels et les réseaux de télévision, par les institutions (comme l’Unesco), etc.

Enfin, le podcast revêt de plus en plus une dimension visuelle. En 2019, 17 % des podcasts proposaient aussi la vidéo en sus de l’audio (The Podcast Host Gear Survey cité ici), qu’il s’agisse d’un flux montrant les hôtes en train de parler, d’images diverses (photos, infographies…) ou de vidéos pré-enregistrées.

Comment fonctionne un podcast ?

Derrière le podcast, il y a une technologie bien particulière : le flux RSS. Ce flux est un fichier XML contenant l’URL du podcast ainsi qu’un grand nombre de données associées à celui-ci (titre, description, fichier audio, image, etc.) qui permettent aux plateformes de diffusion de le répertorier et de le proposer à l’écoute. Les hébergeurs stockent directement ces contenus sur leurs serveurs et génèrent eux-mêmes le flux RSS correspondant, de sorte que le créateur n’a plus qu’à le partager comme il le souhaite.

L’intérêt du flux RSS réside dans la possibilité donnée aux auditeurs de s’abonner depuis leur appareil, ce qui leur permet de télécharger les anciens épisodes, mais aussi d’être informés lorsque de nouveaux sont mis en ligne.

À travers le flux RSS, un podcast peut être écouté depuis n’importe quel appareil supportant le format audio : un smartphone, un ordinateur, une enceinte connectée, une télévision, etc. Ce format est toutefois particulièrement bien adapté au téléphone, en raison de sa dimension fortement « mobile » : il est possible de l’écouter n’importe quand, de mettre sur pause pour reprendre plus tard, de faire des activités en parallèle, etc.

De fait, de nombreux podcasts sont consommés en mobilité : 65 % des auditeurs en écoutent depuis des appareils mobiles (smartphones ou tablettes) – 64 % en voiture, 49 % en marchant, et 37 % en allant au travail (Medium).

Où peut-on trouver des podcasts ?

Pour écouter un podcast, en streaming ou en téléchargement, il faut passer par une application dédiée (Google Podcasts, Appel Podcasts, Audible…), par les réseaux sociaux ou par une application de streaming (Spotify, Deezer, YouTube Music…). Il est également possible de se rendre directement sur le site du créateur ou du diffuseur, lorsqu’il est hébergé de cette manière.

Le podcast a fait un long chemin depuis la création du flux RSS et l’ « invention » du terme par un journaliste britannique. C’est désormais un format dont la popularité ne se dément pas, à la fois démocratique et flexible, varié et pratique à consommer, adapté à toutes les situations et à tous les goûts. On peut donc dire, sans craindre de se tromper, que le podcast est là pour durer.

Épisodes

31 Épisodes

S’abonner au podcast

Recevez mes derniers podcasts directement dans votre boîte mail.

@
Abonnez-vous