Blog
Comment créer un site internet ? Les 7 étapes essentielles pour développer la plateforme idéale !

Comment créer un site internet ? Les 7 étapes essentielles pour développer la plateforme idéale !

Andréa Bensaid, Eskimoz CEO
Andréa Bensaid
3/06/24
Comment créer un site internet ?

Le site internet est en train de devenir incontournable. En 2022, 77 % des entreprises en détenaient un et, parmi les 23 % restantes, plus de la moitié prévoyaient de lancer leur propre plateforme à moyen terme (chiffres France Num).

De fait, le site web est désormais la clé de la visibilité d’une entité en ligne et une composante essentielle de sa communication. C’est à la fois un levier d’acquisition, un outil de différenciation et un moyen pour apporter de la valeur.

Si vous faites partie des 13 % d’organisations qui n’en ont pas encore, ou si vous envisagez de refondre votre plateforme existante, découvrez dans cet article comment créer un site internet qui répond à tous vos besoins.

Comment créer un site internet ? Le guide pratique avec toutes les étapes à suivre !


Le développement d’un site web n’est plus une niche digitale réservée aux entreprises disposant de gros moyens financiers ou aux petits génies du langage informatique.

Toutes les organisations, et de toutes les tailles, y ont désormais droit : TPE/PME, grand groupe, freelance, association, institution, artisan, professionnel libéral, commerçant… Aujourd’hui, il suffit d’utiliser un CMS (type WordPress) pour mettre en ligne des pages web en quelques clics.

Néanmoins, si vous voulez faire les choses bien, il est indispensable de maîtriser les grandes étapes à suivre. Voici comment créer un site internet.

1. Choisissez le type de site web dont vous avez besoin

Pour comprendre comment créer un site internet, il faut d’abord identifier le type de plateforme souhaité. Celui-ci dépend essentiellement de vos besoins.

  • Vous souhaitez disposer d’une carte de visite digitale, constituée de quelques pages pour présenter votre structure (ou vous présenter vous-même) et mettre en avant vos services ? C’est d’un site vitrine dont vous avez besoin. Celui-ci peut être simplifié à l’extrême et prendre la forme d’un site « one page » (une page unique pour une présence minimale en ligne) ou se contenter d’afficher des créations visuelles (un portfolio).
  • Vous ambitionnez de créer du contenu et d’apporter de la valeur aux internautes, en publiant aussi bien des articles que des livres blancs ou des études de cas ? N’importe quel site fera l’affaire, à condition d’y associer un blog.
  • Vous voulez vendre des produits ou des services ? Orientez-vous vers une boutique en ligne. Celle-ci se caractérise par une architecture spécifique (catégories et sous-catégories, fiches produits…) et par des fonctionnalités indispensables relatives aux modes de paiement, à la gestion des stocks ou à la sécurité des transactions.
  • Vous envisagez de proposer des contenus informatifs à destination du plus grand nombre ou d’un public de niche ? Vous avez besoin d’un site média incluant des fonctionnalités comme une section actualités, des téléchargements de documents, des invitations à des événements, etc.

    Ces différents sites répondent à des présupposés très différents. Par exemple, un site vitrine sera très simple esthétiquement et techniquement, avec peu de pages, tandis qu’une plateforme e-commerce nécessitera un grand nombre de pages et des fonctionnalités bien particulières. La réponse à « comment créer un site internet » sera donc influencée par la nature de vos besoins.

    Quelques questions à vous poser pour identifier le type de site qui vous convient :
  • Quels objectifs cet outil doit-il vous aider à atteindre ?
  • Avez-vous l’intention de vendre des produits ou des services en ligne ? De proposer des contenus ?
  • Qui sont les internautes ciblés et quelles sont leurs attentes ?
  • De quelles fonctionnalités avez-vous absolument besoin ?

2. Préparez les éléments nécessaires à la création de votre site web


Comment créer un site internet en pratique ? C’est à cette interrogation que nous allons commencer à répondre, en trois points : l’achat du nom de domaine, la sélection d’un hébergeur, et le choix d’un outil de création.

Réservez votre nom de domaine


Le nom de domaine fait partie de l’adresse URL d’un site internet, sous cette forme : www.nomdusite.fr ou .com. Il doit être choisi avec beaucoup de soin, afin que les internautes identifient facilement votre entreprise, votre marque, ou qui vous êtes.

Dans les faits, il est courant de reprendre le nom commercial de l’entité ou de la marque, ou simplement d’utiliser vos nom et prénom s’il s’agit d’un site dédié à votre personne. En tous les cas, il est important de se rappeler que ce nom de domaine s’inscrit dans une stratégie à part entière : il doit être court et impactant, de manière à faciliter l’accès et la mémorisation.

Attention : un nom de domaine n’est pas une marque déposée à l’INPI. Techniquement, n’importe qui est susceptible d’acheter le domaine qui vous intéresse ou, du moins, d’en réserver certaines extensions. Si cela est dans vos moyens, nous vous recommandons d’acheter l’ensemble des formulations possibles de votre nom, ainsi que les extensions les plus courantes.

Par exemple, si votre site s’appelle www.atlas-societe.com, pensez à réserver la même chose en .fr et .net, ainsi que les variations comme www.altas-societe ou www.attlas-societe.

Choisissez votre hébergeur


Même si vous savez comment créer un site internet par vous-même, sans faire appel à qui que ce soit, vous devrez tout de même choisir un hébergeur. Ce terme désigne un prestataire qui met à la disposition de ses clients des serveurs informatiques pour l’hébergement des données.

Plusieurs solutions d’hébergement existent, que ce soit sur un serveur physique ou sur un Cloud (hébergement mutualisé). La première solution est plus coûteuse, mais elle correspond aux besoins d’un site qui génère un fort trafic, jusqu’à plusieurs millions de visites par jour.

La seconde est plus « démocratique » et plus facilement accessible, mais les ressources y sont limitées, avec des performances qui varient en fonction de la consommation des autres clients.

Choisissez votre outil de création de site web


Un outil de création est une application permettant de concevoir, de paramétrer, de personnaliser et de gérer un site sans coder. Grâce à ce type d’outil, tout le monde sait comment créer un site internet ou, du moins, tout le monde peut apprendre à le faire en quelques heures.

De fait, recourir à une solution de ce genre est préférable – l’alternative étant de coder entièrement le site à la main, ce qui est à la fois plus compliqué, plus long et plus onéreux.

Avec un CMS (un « système de gestion de contenu »), vous créez directement les pages de votre site avec les contenus de votre choix. Quant aux fonctionnalités de gestion et de sécurité, elles sont prises en charge par l’outil ou nécessitent simplement d’installer les extensions adéquates.

Il existe une grande variété de CMS, le plus courant étant WordPress. Mais certains sont spécialisés : c’est le cas de Prestashop ou de Magento pour le e-commerce. Vous avez également la possibilité d’utiliser un outil clé en main de type Wix, mais compte tenu du nombre réduit de paramétrages possibles, ce type d’option ne vaut que pour un site vitrine simplifié à l’extrême.

En faisant votre choix, veillez aussi à disposer d’une large gamme d’application tierces à intégrer (les fameuses extensions), et prêtez attention à la qualité de la maintenance et du support.

Une fois le CMS installé, vous devez le connecter à votre hébergement. Dans la plupart des cas, la marche à suivre est expliquée par l’hébergeur.

3. Définissez l’architecture de votre site internet


Vous savez désormais comment créer un site internet sur le plan technique. Il faut ensuite passer au gros morceau : la conception de votre support, et plus particulièrement de son architecture. Il s’agit de définir les plans de votre site web, de la même façon que l’on dessine les plans d’une maison à construire : nombre de pages, nature de chaque page, interconnexion entre elles, leviers de navigation sur le site, etc.

Voici quelques éléments de réflexion au sujet de l’architecture du site web :

  • Le nombre de pages nécessaire dépend du type de site. Une simple vitrine n’aura besoin que de quelques pages, typiquement : homepage, services, contact, « à propos ». En revanche, une plateforme e-commerce se caractérise par sa densité : il faut créer des catégories et des sous-catégories afin de permettre aux internautes de trouver rapidement les articles recherchés. Pensez à créer un sitemap – une sorte de plan global de votre site, avec toutes les URLs disponibles – et à le soumettre aux moteurs de recherche pour qu’ils puissent indexer vos pages.
  • La navigation est le point clé de tout site web : les utilisateurs doivent pouvoir aisément passer d’une page à l’autre et trouver ce qu’ils sont venus chercher, qu’il s’agisse d’informations ou de services. C’est plus important encore que l’esthétique ! Il faut donc prévoir des éléments de navigation comme un menu principal (sous la forme d’une barre horizontale ou verticale, avec des liens vers les différentes pages), un footer avec des liens stratégiques, et des boutons d’appel à l’action pour orienter les internautes.
  • Les fonctionnalités dépendent de la nature de votre site et de vos besoins. Les plus complexes sont attachées à une boutique en ligne : vous devez prévoir une fonctionnalité de panier, plusieurs modes de paiement sécurisés, un système de création de compte client, etc.

Vient ensuite le moment de concevoir les maquettes de votre site, ce qui en revient à mettre en forme les différentes pages, avec la place dédiée aux visuels, aux textes, aux boutons CTA et autres éléments graphiques. En d’autres termes : il s’agit d’imaginer le design du site.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin de le concevoir de toutes pièces : les CMS proposent des templates que vous pouvez reprendre à l’identique ou modifier à votre convenance, à condition de connaître un minimum de code… ou de vous faire assister par un développeur.

4. Créez le contenu des différentes pages de votre site


Vous avez l’hébergement, l’architecture, le design. Vous savez à quoi vont ressembler vos pages, et quoi mettre dans chacune d’elles. Mais le plus dur reste à faire. En pratique, vous disposez maintenant d’une coquille vide qu’il faudra remplir avec du contenu de qualité et pertinent.

C’est là que la question de savoir comment créer un site internet se transforme en une interrogation toute différente : que doit-on mettre dans un site web ?

Dans les faits, vous devez…

  • Rédiger les contenus en vous adaptant à la nature de la page concernée. Par exemple, la « home » (accueil) est utilisée pour présenter l’entreprise, la marque ou la personne, avec des éléments informatifs très génériques et des liens vers les différentes URLs. Tandis que la page « contact » doit donner toutes les informations nécessaires pour échanger avec vous : téléphone, adresse postale, adresse email, réseaux sociaux, etc. Les choses se compliquent pour une boutique en ligne : idéalement, chaque produit doit bénéficier de sa propre fiche dédiée. Heureusement, les CMS spécialisés proposent des templates adaptés ; quant aux informations à apporter, vous pouvez vous inspirer de ce que font les marketplaces populaires comme Amazon.
  • Sélectionner les visuels qui viendront illustrer les pages. Prenez garde à choisir des images libres de droits ou à signer un contrat de cession de droits d’auteur. Si les photos ont été prises en interne, pensez à demander le consentement des personnes éventuellement représentées.
  • Mailler les pages entre elles en intégrant des liens internes, afin de faciliter la navigation sur l’ensemble du site. C’est aussi par le biais des liens hypertextes que les robots des moteurs de recherche sont capables d’explorer la totalité d’une plateforme et d’en indexer les pages. Pensez à inclure des boutons d’appel à l’action lorsqu’il s’agit de renvoyer les internautes vers des pages spécifiques, notamment vers la page de contact ou vers un formulaire à remplir.
  • Optimiser les pages pour le référencement naturel, afin de faciliter le travail des moteurs de recherche qui vont les indexer et les positionner dans leurs résultats. La plupart des CMS disposent d’outils SEO gratuits (comme Yoast pour WordPress) qui permettent de faire les premiers pas en matière de référencement ; mais pour aller plus loin, il faudra faire appel à une agence spécialisée.

Cette étape peut sembler anodine, et d’une certaine manière, elle l’est si vous vous contentez d’un site « one page » avec un minimum de contenu dessus (largement suffisant pour un petit artisan dont la clientèle est essentiellement locale).

Mais dans 99 % des cas, la création et l’optimisation du contenu suppose de travailler avec des experts : rédacteurs et copywriters pour les contenus, graphistes pour les visuels, référenceurs pour le SEO et le maillage interne, etc.

Des professionnels qui savent comment créer un site internet dans tous ses aspects.

5. Intégrez les mentions réglementaires et garantissez la sécurité des données


Dès lors qu’il revêt une dimension commerciale, tout site web doit intégrer des informations légales. Florilège :

  • Les mentions légales sont obligatoires pour toute structure professionnelle, qu’il s’agisse d’une micro-entreprise ou d’une société. Ces mentions intègrent, entre autres choses, le nom de la structure ou de l’entrepreneur individuel, la forme juridique, l’adresse du siège social, ou encore l’immatriculation. De nombreux sites proposent d’éditer gratuitement ce contenu : vous n’avez qu’à remplir les cases dédiées à vos informations personnelles.
  • Les conditions générales de vente sont essentielles pour toute plateforme marchande. Ces CGV incluent des informations relatives aux prix, aux frais de livraison, aux modalités de paiement, et aux délais de rétractation.
  • La politique relative aux cookies doit être affichée dès l’entrée sur le site, via une fenêtre pop-up. Ce contenu sert à informer les internautes quant à la finalité de l’utilisation des cookies tiers, et à leur proposer des options pour les refuser ou modifier les paramètres de confidentialité. C’est une obligation pour être en conformité avec le RGPD.

Mais ce n’est pas tout. Autre point important pour savoir comment créer un site internet : la question de la sécurité. En tant que webmaster ou propriétaire du site, vous devez garantir aux internautes la sécurité de leurs données personnelles pendant toute la durée de leur navigation.

Cela implique de respecter les exigences du RGPD et d’implémenter des fonctionnalités de sécurité dans votre plateforme, notamment en activant le protocole HTTPS via l’obtention d’un certificat SSL.

6. Lancez des tests avant la mise en production de votre support


Vous avez suivi toutes les étapes et savez comment créer un site internet. Vous entrez désormais dans la dernière ligne droite de votre projet : la mise en production. Mais avant d’en arriver là, il faut en passer par une batterie de tests.

Le but étant de vous assurer que votre site fonctionne parfaitement et qu’il est prêt à recevoir ses premiers visiteurs.

Première chose à faire : testez vous-même votre site web flambant neuf en vous mettant à la place d’un utilisateur lambda – à ceci près que vous gardez à portée de main un tableau Excel pour y reporter tous les problèmes rencontrés.

Vérifiez que les pages s’affichent correctement et dans des délais raisonnables, sur tous les types d’appareils ; que les liens et les boutons CTA fonctionnent ; que les éléments importants apparaissent, comme les visuels ou les formulaires ; que le cadenas de sécurité s’affiche bien dans l’URL ; etc.

Un conseil : utilisez plusieurs navigateurs (Chrome, Edge, Safari…) pour vous assurer que votre site fonctionne dans tous les cas de figure.

Dans un deuxième temps, employez des outils pour effectuer des vérifications plus poussées sur le plan technique.

Vous en trouverez beaucoup de gratuits sur le web, comme l’extension Lighthouse pour Google Chrome (qui permet de vérifier les performances et l’accessibilité d’un site) ou PageSpeed Insights (pour mesurer la vitesse de chargement des URLs).

Aussi, prenez le temps de relire l’ensemble des contenus de votre site. Oui, la totalité : il faut absolument corriger toute erreur ou coquille qui aurait pu se glisser dans le texte, mais aussi veiller à ce que les informations communiquées soient exactes sur le fond.

Enfin, vérifiez la bonne optimisation de vos pages grâce à des outils comme la Google Search Console ou Google Analytics. Vous devez vous assurer que votre site est prêt à être indexé par les moteurs de recherche : c’est la condition sine qua non pour qu’il soit trouvé par les internautes.

7. Mettez votre site web en ligne et maintenez-le à jour


Une fois votre site web finalisé et testé, il ne vous reste plus qu’à le mettre en ligne pour de bon – et à communiquer sur cet événement auprès de toutes les parties concernées (prospects et clients, partenaires commerciaux, fournisseurs, etc.).

Parlez-en sur votre blog, dans votre newsletter, ou sur vos réseaux sociaux.

Néanmoins, le travail ne s’arrête pas à la publication. Il ne suffit pas de savoir comment créer un site internet : il faut aussi comprendre comment le maintenir en bonne santé ET dans les premières places des résultats des moteurs de recherche.

Dans ce but, vous devez monitoriser ses performances en permanence, lancer les mises à jour nécessaires dès qu’elles vous sont proposées (celles du CMS comme celles des extensions installées), et publier régulièrement du contenu.

Aussi, pensez à tester votre site au moins une fois par mois : affichage des pages, fonctionnement des liens et des formulaires, etc. Vous ne voudriez pas rater une opportunité commerciale à cause d’un lien mort…

Vous savez désormais comment créer un site internet pour votre structure et/ou pour mettre en avant vos activités. En pratique, ce travail peut être réalisé par vos soins ou confié à un professionnel – agence web ou développeur freelance – en fonction de la nature du site, de vos besoins, de vos contraintes et de votre budget.

Mais gardez bien en tête que votre plateforme digitale est une extension de votre entité, en même temps qu’un levier de croissance : vous devez donc vous doter du site le plus pertinent et le plus performant possible !

Épisodes

32 Épisodes

S’abonner au podcast

Recevez mes derniers podcasts directement dans votre boîte mail.

@
Abonnez-vous